The Place to Bio : l’appli des Restaurants Engagés

Appli du lundi #5 


The Place to Bio est un guide permettant de trouver près de chez vous les restaurants engagés.

Au départ, The Place to Bio est un site internet. Celui-ci recense les restaurants qui proposent une alimentation plus engagée et responsable.

the-place-to-bio

Histoire du site internet The Place to Bio

En 2012, Julie Coignet (fondatrice de My Green ID et spécialiste des réseaux sociaux) se joint à l’agence de presse Ô Bob (qui réalisera les contenus), avec la participation des journalistes Christine Taconnet, Belinda Mathieu et Eric Lecluyse (co-fondateur de Ô Bob). L’objectif est de préparer le lancement de The Place to Bio. Ce sont alors deux années de travail qui s’en suivent pour finalement sortir en 2014 le fameux guide.

Celui-ci promeut les restaurateurs engagés dans des démarches éco-responsables, au service de la planète et de ses habitants.

site-internet


« Nous souhaitons alors célébrer ces pionniers méconnus et offrir aux consommateurs un outil pour repérer ces lieux où l’on mange mieux, qu’il s’agisse de restauration traditionnelle ou de « fast good » ».

Engagée dans une démarche responsable, The Place to Bio a même choisi un hébergeur engagé pour son site, le suisse Infomaniak.

Sélection des restaurants

Tous les établissements répertoriés travaillent avec des produits bio bruts et sont référencés dans l’annuaire de l’Agence Bio. De plus, The Place to Bio valorise les engagements en faveur de l’Homme et de la Planète.

liste

L'Appli

Au début de l’année 2016, le site The Place to Bio lance une démarche de financement participatif. Le but est alors de développer l’application mobile. Ce sont plus de 18 000 € qui sont récoltés en seulement 2 mois par près de 300 KissBankers.

financement-participatif

Sur iPhone ou Androïd, l’application permettra donc de repérer un restaurant engagé à proximité de chez vous. Les restaurants apparaîtront en fonction des critères qui auront été entrés dans l’application (bio, local, végétarien …).

Seront également disponibles sur l’appli les actualités du site internet. Il sera alors possible de commenter, ajouter des photos ou encore participer à la mise à jour des infos.

Finalement, les participants les plus actifs seront récompensés par des lots proposés par les partenaires de The Place to Bio.

 

Actualités et Développement

Ce lundi 12 décembre 2016, c’est le grand test pour The Place to Bio. En effet, ils se lancent dans une phase de développement « collectif ». L’équipe vous propose alors de tester en direct l’application.

exemple

 

Alors, dans les prochaines semaines, l’application mobile The Place to Bio aura validé le graphisme des écrans. Elle sera alors entre les mains de l’agence Bakasable à Nantes.

La sortie est prévue pour le premier trimestre 2017 après la diffusion d’une version bêta disponible aux donateurs du financement participatif.

image

Alors ce lundi matin, les curieux pouvaient se rendre dans les locaux de Ouest Médialab à Nantes. Ils ont eu l'occasion de donner leur avis sur le graphisme et les fonctionnalités de l’application. C’était également l’occasion pour les internautes et les restaurateurs d’échanger et de parler de « bio projets ».

Nous leur souhaitons alors un très bon « développement » et havons hâte de pouvoir tester cette application engagée.

 


 

POUR ALLER PLUS LOIN ... SUR LA BIO !

La Bio en France

Selon l’Agence Bio, en 2016, la bio a renforcé sa croissance avec près de 32 000 producteurs (soit +10% par rapport à fin 2015) et plus de 14 000 opérateurs de l’aval (transformateurs, distributeurs et importateurs) pour +6% par rapport à 2015.

La part de Surface Agricole Utile (SAU) en bio en 2016 a atteint les 5,8% de la surface totale agricole utile.

La SAU varie fortement selon les types de production. En 2015, il s’agissait de 28 % pour les légumes secs, dépasse 16 % en arboriculture, 15 % pour les plantes à parfums, aromatiques et médicinales, et représente 8,7 % du vignoble national.

En ce qui concerne les productions animales, en 2015, « le développement de l’élevage bio a concerné l’ensemble des espèces, les filières les plus dynamiques étant l’élevage bovin allaitant (progression des cheptels de +23 % par rapport à 2014) et l’élevage ovin (+13 %). » selon l’Agence Bio.

Les productions pour lesquelles la bio est la plus présente sont l’apiculture, avec près de 14 % du rucher français conduit en bio, et la production d’œufs, avec près de 8 % des poules pondeuses conduites en bio.

La bio dans le Monde en 2014

Le marché bio mondial est estimé à 82,6 milliards $ (68,0 milliards €) en 2014.

La surface mondiale cultivée suivant le mode biologique (certifiée et en conversion) a été estimée à près de 43,7 millions d’hectares à la fin de l’année 2014. Elle représentait alors presque 1% de l’ensemble du territoire agricole des 172 pays enquêtés. Notons également des 87 pays s’étaient dotés d’une réglementation pour l’agriculture biologique en 2015.

bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *